Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Prenez des poivrons bien rouges, bien jaunes et bien luisants! Un poivron de belle taille convient  pour deux personnes. Coupez les en lanières, et faites les cuire à la poêle dans de l'huile d'olive. Ajoutez des gousses d’ail en chemise, selon votre gout, et quelques feuilles de laurier. Démarrez à feu vif pour que les poivrons se colorent et fripent leur belle robe. Baissez le feu tout de suite après, et laissez confire pour "que l'huile pénètre toute la masse jusqu'à l'âme".


Suivez les poétiques conseils de l’avisé Joseph Delteil : "Ça doit cuire tout dou, tout dou, tout doucement, Que ça rie, ou plutôt, sourie !"

Une bonne demi-heure sera nécessaire pour confire ces poivrons à cœur...

 

Laissez les refroidir et mettez les en salade. Rajoutez quatre tomates séchées coupées finement une cuillérée à soupe de câpres, surtout pas de ces abominables câpres au vinaigre, mais des bonnes câpres au sel,  celles que l'on trouve en méditerranée dans les îles éoliennes, à Pantelleria, à Santorin ou  en Tunisie..., quelques filets d’anchois de belle origine, un trait de balsamique, pas de sel car il y a en a dans les câpres!  …et le tour est joué. J’oubliai l’essentiel… une belle râpée de poivre long !

 

Dégustez comme je le fais, sur une terrasse face à la mer avec un rosé de table plein de fraîcheur.

Partager cet article

Repost 0