Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Malgré les cris d’alarme poussés par bon nombre d’associations militantes, d’institutions et de professionnels sérieux, de consommateurs responsables, on retrouve systématiquement sur les cartes de restaurants, y compris sur celles de célèbres chefs ou d’établissements à succès, le sempiternel « cabillaud » et « thon rouge ». Qu’attendez messieurs les chefs de ces établissements pour devenir responsables ? Vous devriez être des exemples et supprimer ces poissons de vos cartes. Vous préférez peut être attendre que ces espèces aient complètement disparues ?...vous n’aurez pas beaucoup a attendre, le compte à rebours est déclenché et l’extinction du thon rouge est prévue pour 2040 !!!

 

Suivez l’exemple d’un vrai et grand professionnel, Olivier Roellinger, qui, il y a quelques jours, lors du dernier congrès des Relais & Châteaux à Biarritz, a convaincu ses collègues de signer un texte et de s’engager à ne plus servir dans leurs restaurants certaines espèces de poissons fortement menacées de disparition, en commençant par le thon rouge et ce, à compter du 1er janvier 2010, y compris au JAPON !!!

 

Vous qui avez des blogs ou des sites culinaires, vous qui écrivez dans des revues qui traitent de cuisine, cessez de donner des recettes incitant vos lecteurs à cuisiner ces poissons….si vous n’avez pas d’imagination achetez mon livre ou contactez moi.

 

Vous simples consommateurs, vous avez un rôle important à jouer, fuyez les pathétiques et immondes sushis bars qui envahissent nos villes, ces établissements sont de grands utilisateurs de thon rouge, ils sont généralement tenus par des personnes qui ne connaissent rien à la cuisine japonaise, qui vous font consommer de la m…e et gaspillent nos ressources marines !!

Ne soyez pas complice de ce gâchis, refusez, quelque soit le restaurant, les poissons menacés qui vous sont proposés et faites connaître les raisons de votre choix.

 

Il y a urgence et l’enjeu est de taille…

 

SI TOUT LE MONDE FAIT UN PETIT EFFORT AU QUOTIDIEN, ON ARRIVERA A SAUVER CES ESPECES.

Partager cet article

Repost 0