Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Malgré les cris d’alarme poussés par bon nombre d’associations militantes, d’institutions et de professionnels sérieux, de consommateurs responsables, on retrouve systématiquement sur les cartes de restaurants, y compris sur celles de célèbres chefs ou d’établissements à succès, le sempiternel « cabillaud » et « thon rouge ». Qu’attendez messieurs les chefs de ces établissements pour devenir responsables ? Vous devriez être des exemples et supprimer ces poissons de vos cartes. Vous préférez peut être attendre que ces espèces aient complètement disparues ?...vous n’aurez pas beaucoup a attendre, le compte à rebours est déclenché et l’extinction du thon rouge est prévue pour 2040 !!!

 

Suivez l’exemple d’un vrai et grand professionnel, Olivier Roellinger, qui, en début d’année, lors du dernier congrès des Relais & Châteaux à Biarritz, a convaincu ses collègues de signer un texte et de s’engager à ne plus servir dans leurs 450 restaurants certaines espèces de poissons fortement menacées de disparition, en commençant par le thon rouge et ce, à compter du 1er janvier 2010, y compris au JAPON !!!

Cet exemple a été suivi par les 3500 chefs membres d’Euro Toques et par Joël Robuchon qui a supprimé le thon rouge de la carte de son restaurant japonais de Monte Carlo, le Yoshi.

 

En  juillet 2009, les Pays-Bas,  la France et le Royaume-Uni se sont joints à la proposition de la principauté de Monaco pour soutenir l'inscription du thon rouge à la « Convention pour le commerce international des espèces menacées » (CITES) appelant tous les états membres de cette convention à agir politiquement afin de sauver le thon rouge de l'extinction.

La requête de la France était assortie d'une demande de sursis de dix-huit mois. Il s'agit tout d'abord d'obtenir un soutien de l'Europe pour les pêcheurs. «Il y a environ deux cents bateaux», rappelle Bruno Le Maire, le ministre de l'Agriculture, dont près de 180 artisans pour lesquels le ministre souhaite obtenir une dérogation : ils ne représentent que 10 % des prises françaises.

 

LA HONTE !!

 

A la conférence de la « CITES » le  jeudi 18 mars 2010 à Doha, la Libye a proposée de passer rapidement au vote, court-circuitant les amendements que proposait d'apporter Monaco, ainsi que l'offre européenne d'ouvrir un débat en groupe de travail. Le Japon, principal consommateur de thon rouge (La pêche industrielle est dans sa quasi-totalité destinée au marché japonais. Il acquiert plus de 80 % des prises effectuées en Méditerranée), qui bien sur s'opposait a ce projet, a été largement suivi. La proposition a donc été rejetée par 68 voix, contre 20 favorables et 30 abstentions (quelle honte !!). La proposition européenne, qui prévoyait un délai d'inscription à l'annexe a également été rejetée par 72 voix, contre 43 favorables et 24 abstentions.

 

La campagne de pèche du thon rouge commence le 15 mai et s’achèvera le 15 Juin.

Profitez de cette période pour afficher votre mécontentement, devenez eco-citoyens, engagez vous.

Vous qui avez des blogs ou des sites culinaires, vous qui écrivez dans des revues culinaires, cessez de donner des recettes incitant vos lecteurs à cuisiner ces poissons….si vous n’avez pas d’imagination pour cuisiner les autres espèces, achetez mon livre !!

 

Vous simples consommateurs, vous avez un rôle important à jouer, fuyez les pathétiques et immondes sushis bars qui envahissent nos villes, ces établissements sont de grands utilisateurs de thon rouge « industriel », ils sont généralement tenus par des personnes qui ne connaissent rien à la cuisine japonaise (ni aux autres d’ailleurs), qui vous font consommer de la m…e en gaspillant nos ressources marines !!

Ne soyez pas complice de ce gâchis, refusez, quel que soit le restaurant, les poissons menacés qui vous sont proposés et faites connaître les raisons de votre choix.

 

Le boycott semble le seul moyen de donner un avenir au thon rouge…et les japonais ne seront pas privés de leur poisson favori car ils conservent « au frais » 4 ans de stock !!! ..Et puis il y a des thonidés qui ne sont pas en danger.

 

SI TOUT LE MONDE FAIT UN PETIT EFFORT AU QUOTIDIEN, EN CHANGEANT SES HABITUDES ALIMENTAIRES, ON ARRIVERA A SAUVER CES ESPECES, EN DEPIT DES DECISIONS DES ETATS IRRESPONSABLES.

Partager cet article

Repost 0