Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog


 Je suis fortemment attaché à la notion de terroir, mais l'histoire des produits et en particulier celle des légumes, m'a rendu perplexe.

Cette notion revendiquée trop fortemment, n'est elle pas un peu galvaudée?


 Lisez ce qui suit et vous comprendrez mes interrogations...

 La tomate est née dans les Andes péruviennes, le basilic, l'ail, l'aubergine, le concombre et les pois chiches ont vu le jour en Inde, la courgette, le poivron et la pomme de terre en Amérique latine, l'artichaut en Afrique du nord, l'oignon en Asie occidentale, des fèves ont été trouvées à l'état spontané sur plusieurs continents...etc.

La liste est longue et cela sans citer les épices que nous utilisons régulièrement et qui sont pratiquement toutes originaires des zones tropicales.

 

 Seule la carotte est gauloise!!! En Provence nous pouvons éventuellement revendiquer la paternité de quelques herbes aromatiques et utiliser l'huile d'olive qui est 100% méditerranéenne (originaire du moyen-orient, comme le vin d'ailleurs!!!). Alors, imaginez un peu les célèbres cuisines provençales et italiennes réalisées uniquement avec des produits bien de chez nous!!! ...Quelle tristesse.

Alors fi les théoriciens et historiens de la "recette authetique", les intégristes, racistes et xénophobes du produit, prônant le protectionnisme. En réction à tout cela, je préfere cultiver le paradoxe plutôt que les préjugés, j'ouvre mes portes aux produits et aux cuisines d'ailleurs et je dis spontanément OUI au métissage de la cuisine, à condition qu'elle ait des racines profondes, mais je dis énergiquement NON à l'appauvrissement culturel que nous impose la standardisation mondiale avec les produits du "modèle" américain, la "world food" industrielle, que ce soit des nems, de la pizza ou des tacos ayant tous le même goût, celui d'arômes artificiels, de glutamate de sucres er de gras inutiles.

 
Ce "goût unique", est le fruit gâté de la "pensée unique".
 

 

 

D’autre part il faut savoir que le métissage « terroir-épices » en Provence est une vieille histoire. Epices et denrées exotiques ont été introduites par les Phéniciens en Europe, via la Méditerranée et entre autre par Massalia (Marseille), 400 ans avant JC, donc bien avant la conquête romaine...et celle  des fast food américanisés!!!

Partager cette page

Repost 0