Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La majorité des légumes que vous trouvez sur les étals, sont produits "hors sol" (90% des tomates), des légumes malades nourris par perfusion.
Alors, peut-on encore parler de terroir, lorsqu'il n'y a plus de terre?

Les textes en vigueur, protégeant les variétés nouvelles hybrides et stériles, produites par une poignée de géants, (ceux la même qui empoisonnent notre planète, avec leurs engrais chimiques), mettent hors la loi les gens qui préservent notre patrimoine en conservant les variétés
anciennes (association KOKOPELI). Donc plus que jamais, il semblerait que :
…« avoir raison est plus honorable que d’être respectueux des lois »...
comme le disait Gandhi, chaque fois qu’on le conduisait en prison.
L’application des réglementations qui ont entre autre donné naissance à la vache folle, au veau aux hormones, au poulet à la dioxine, aux OGM, à la listériose…etc.,  est étroitement surveillée, et ce dans l’intérêt de la protection du consommateur ! !
Il y en a marre des contrôles permanents, tournant au harcèlement, par des fonctionnaires abusant de leur pouvoir, pour appliquer la même réglementation à un petit producteur artisanal de fromage de chèvre et à une multinationale. Un fonctionnaire qui se trompe fait une erreur, qui n’est pas sanctionnée, un artisan qui en fait une est un fraudeur qui est sévèrement puni !!
Nos producteurs sont découragés et de nombreux abandonnent. Notre patrimoine fout le camp a cause de la rigidité de la réglementation européenne.

Je dis NON  à cette Europe du nivellement par le bas.

A propos des OGM, on nous certifie que ce n’est pas dangereux pour l’homme, mais aucune étude sérieuse n’a été faite à de jour. La seule qui à été réalisée, par l’INRA, a été financée par les fabricants de ces produits !!!
Est ce bien sérieux ???


Peut-on encore parler de l’INRA, financé par les entreprises marchandes d’engrais, comme d’un institut d’état ? Et ne peut on pas imaginer qu’il y ait un rapport entre le fait que cet institut est rejeté en bloc l’agriculture biologique et bio-dynamique sans jamais l’avoir étudiée, et le choix de ses sponsors ?
Les élevages industriels ne piquent pas aux tranquillisants les bêtes abattues, elles meurent donc de crise cardiaque dans un stress abominable, mais avec la caution des services de l’hygiène.
Pourvu que ce soit propre, comme les guerres modernes et comme les champs sans « mauvaises » herbes, sans coquelicots, « l’ennemi » de l’agriculteur "moderne" qui déverse un demi-kilo de poison à l’hectare. Monsanto, Novartis, Dupont de Nemours et Limagrain,
les rois de la propreté, ils lavent plus blanc que le blanc !!


De la même manière la plupart des épices, ainsi que certains légumes comme les oignons, vendus sur le marché ont été ionisés, c’est à dire irradiés !!! On nous dit que c’est inoffensif. Alors pourquoi cacher cela sous le terme IONISATION et ne pas écrire en gros sur les emballages PRODUIT IRRADIE ??? ...

Je vous le demande.

Et d’ailleurs pourquoi ne pas faire sur de nombreux produits alimentaires, néfastes pour la santé, comme sur les paquets de cigarette, marquer en gros :

MANGER NUIT GRAVEMENT A LA SANTÉ ou MANGER TUE !

Le goût est le grand perdant de cette stupide aventure et aujourd’hui trouver une bonne tomate, même dans nos campagnes, est souvent plus difficile que de trouver de la drogue. Les bons légumes se vendront ils un jour sous le manteau dans des marchés parallèles ?  Pour éviter d'en arriver la, il faut se battre au quotidien, en aidant ceux qui ont choisi de produire « bon ». Vous devez refuser les fruits et les légumes immatures et insipides chez votre commerçant, refuser de consommer hors saison et fuir les grandes surfaces qui dictent le marché et poussent au crime ou à la faillite les petits producteurs en refusant de payer les produits au juste prix, c'est à dire quelques centimes de plus au kilo.

Vous, consommateur, avez le pouvoir de changer cela EN REFUSANT d’acheter la M…E !!

Partager cette page

Repost 0